Le développement du langage

développement du langage chez l'enfant

Le langage : un besoin de communiquer – comment entre t-on dans le langage ?

Les bébés humains disposeraient de capacités innées pour parler. Ils auraient, dès leur naissance une sorte de compétence à acquérir le langage. Néanmoins, c’est une fonction complexe, qui prend du temps à se mettre en place. Il faut attendre environ deux ans pour que l’enfant soit véritablement dans le langage parlé et puisse l’utiliser pour se faire comprendre. Ce qu’il faut savoir c’est que le langage se constitue bien avant que l’enfant ne dise ses premiers mots. Le développement du langage est étroitement lié au développement de la pensée et aux échanges avec son environnement et les êtres humains qui l’entourent. Dès sa naissance, le bébé a besoin d’être plongé dans un bain de langage. Nous le constatons dès que nous parlons à un tout petit : il est fasciné par la parole ! Parler, chanter, raconter des histoires aux bébés sont les meilleurs moyens pour les préparer à l’acquisition du langage parlé. Au départ le tout petit bébé ne comprend pas forcément les mots, mais à force de répétitions, il associe le mot à l’action qui suit.

Selon des études sur le langage, il est apparu que l’enfant comprend entre 5 et 90 mots à 8 mois. A 16 mois, il comprend entre 90 et 300 mots. C’est au cours de la deuxième année que l’on constate une explosion de la compréhension des mots. D’où l’importance de parler à l’enfant dès sa naissance, de lui expliquer le monde qui l’entoure, lui décrire les objets, lui chanter des chansons, etc…. Car c’est par ces interactions que l’enfant accumule un bagage de mots qu’il pourra utiliser plus tard lorsqu’il en aura la capacité.

Deux éléments sont à retenir sur l’acquisition du langage : le langage s’apprend de manière implicite et non explicite. C’est-à-dire qu’il apprend par imitation, par ce qu’il entend, et non en lui faisant répéter les mots que l’on dit. Nous lui parlons avant tout pour être en interaction, et non pour lui apprendre explicitement des mots. Puis, il faut du temps… Chacun évolue à son rythme : certains prennent leur temps et développent d’autres compétences avant le langage (la motricité par exemple), d’autres sont de grands bavards rapidement.

Comment évolue le langage du bébé au plus « grand » ? A quand les premiers mots ? Comment favoriser le développement du langage ? Voyons les différentes étapes par lesquelles passe l’enfant et l’évolution du langage.

Les bébés : cris, pleurs, babils (sons)

Les cris et les pleurs : premiers modes d’expression des bébés

Prémices du langage, les pleurs et les cris constituent un appel et une première ébauche d’échange. L’enfant expérimente l’émission de sons qui suscitent une réponse appropriée de l’entourage. L’intonation du cri est variée et il est possible, par une observation attentive, de distinguer les cris de colère, de fatigue, de douleur, de faim et de joie du bébé.

Les pleurs sont également un moyen de se faire comprendre, d’exprimer un besoin, un inconfort. L’adulte (parent ou professionnel) répond à ces pleurs, et peu à peu l’enfant réalise et peut les utiliser pour émettre une demande. Ce sont les prémices d’une communication entre le bébé et l’adulte qui s’occupe de lui. C’est une forme de langage, même si l’enfant n’utilise pas les mots. L’adulte est là pour nommer ce qui se passe : les émotions, la faim, la fatigue, la douleur, etc…

Peu à peu, l’enfant transforme ses cris et ses pleurs pour essayer de sortir des sons, en variant l’intensité de ceux-ci. C’est ce qu’on appelle les gazouillis.

Gazouillis – babillage

Dès 3 mois, le bébé gazouille, « roucoule », « glousse ». Il découvre et s’étonne des sons qu’il émet de sa bouche. Il varie peu à peu ces bruits : graves ou aigus, sons courts, sons continus, etc. Plus l’adulte prend du plaisir à échanger avec le bébé, plus ce dernier va continuer sa « conversation ». De là peut arriver le premier « aheuuuu ». Ces gazouillis se transforment un peu plus tard en « babillage », que l’on appelle aussi « lallations ». L’enfant répète des syllabes, des « mamamam » des « tatatatat » et autre « bebebebe ». Il essaie, invente, et cette phase est cruciale car il acquiert ainsi peu à peu les exigences de sa langue (consonnes, syllabes). C’est à ce moment-là, que les parents, émerveillés, entendent et reprennent « maman » et « papa », qualifiés de premiers mots de l’enfant (qui ne sont, en réalité, pas faits exprès !!!).

Les premiers mots – De 12 à 18 mois

Les enfants de 12 à 18 mois utilisent des mots simples pour indiquer les choses qu’ils voient et pour exprimer ce qu’ils veulent : « encore », « boire », « manger », « dodo », etc. Ce sont les mots qu’ils ont le plus entendus depuis leur naissance et dont ils ont bien compris la signification. Le vocabulaire commence à s’enrichir, le langage est lancé. L’enfant s’intéresse de plus en plus aux objets et demande à ce qu’ils soient nommés, par un « ça ? » ou bien en pointant du doigt. À cet âge, les jeunes enfants aiment aussi regarder des livres, particulièrement ceux qui présentent des illustrations très colorées. Ils apprécient ces moments de partage avec l’adulte qui commente, lit, nomme les objets.

Les mots phrase – 18 à 24 mois

À cette étape, le vocabulaire de l’enfant augmente souvent rapidement. Cette période est d’ailleurs parfois appelée « l’explosion du vocabulaire ». Durant cette période, l’enfant est capable de dire environ 50 mots (mais il en comprend beaucoup plus). Lorsque les tout-petits disent plusieurs mots collés les uns aux autres, ils commencent à construire des « phrases » (constituées de 2 mots au départ) comme « balle papa », « maman partie », « papa voiture », etc.

Le langage se perfectionne et ils apprennent aussi à dire un peu plus clairement les mots, même si certains sons restent difficiles à prononcer pour eux. À ce stade, il n’est pas rare qu’ils montrent du doigt des images, dans les livres, et qu’ils nomment et commentent brièvement ce qu’ils voient.

Le stade des questions de 2 à 3 ans

À ce stade, les enfants commencent à comprendre des notions plus abstraites ; par exemple, ils comprennent la différence entre « haut » et « bas » ou « grand » et « petit ». Ils sont également capables de suivre des directives, comme : « Va chercher la balle et lance-la-moi. » Les enfants ont un répertoire de 100 à 200 mots.

De plus, ils utilisent fréquemment des phrases de 2 ou 3 mots pour s’exprimer, comme : « Papa prend balle », et pour poser des questions, comme : « Est où maman ? ». Ils demandent « c’est quoi ça ? ». C’est également la période du « pourquoi ? » et des questions incessantes pour lesquelles nous n’avons pas toujours de réponse (« Pourquoi il fait nuit ? » « Pourquoi il y a le soleil » ? « Pourquoi maman elle doit prendre sa douche ? », « Pourquoi il faut dormir ?» « Pourquoi tu rentres dans ta maison ? » etc.). L’enfant cherche à tout comprendre et savoir ce qui se passe autour de lui !

Les enfants prononcent généralement plusieurs sons correctement vers l’âge de 3 ans, même s’ils n’articulent pas encore très bien (certaines consonnes sont difficiles à prononcer). Ils savent très bien se faire comprendre et arrivent à avoir des discussions (parfois sans queue ni tête !) avec l’adulte.

Pendant cette période, les enfants peuvent mieux comprendre des histoires simples dans des livres. Ils peuvent répondre à de petites questions qu’on leur pose au fil de la lecture ; par exemple : « Où est la maman ? », « Qui est là ? », « Qu’est-ce qu’il fait, le papa ? ».

OUTILS POUR FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT DU LANGAGE

Parler normalement avec des mots simples plutôt que « bébé »

Pour pouvoir parler, l’enfant a besoin avant tout qu’on lui parle. Parler au bébé, être dans l’échange, les interactions, est alors essentiel dès sa naissance. C’est déjà préparer le bébé au langage. Il s’agit de parler normalement au bébé, avec des mots simples, des phrases courtes (pas la peine d’entrer dans de longues explications, il va se « noyer » dedans !) Parler doucement au bébé, clairement, en le regardant et en étant à sa hauteur, utiliser des mots simples… permet au tout petit d’enregistrer des mots dont il se servira plus tard. Cela l’aide déjà à comprendre ce qui se passe pour lui, et connaître son environnement proche.

Les comptines

Les comptines sont de très bons outils pour créer de l’échange avec les enfants et enrichir / agrémenter leur répertoire de mots. Souvent les comptines parlent des animaux, des véhicules, de la famille, etc… des mots qui font partie du quotidien de l’enfant. Par ces petites chansons, l’enfant intègre des mots de manière ludique. Les bébés en raffolent ! Alors, usez des petites chansons, connues ou inventées, l’essentiel c’est d’y prendre plaisir avec l’enfant.

Les histoires

Les livres et les histoires sont essentiels dans la vie de l’enfant car, au-delà des histoires, ils permettent d’associer des mots à des images, ce qui rend les choses plus « concrètes ». Les livres permettent d’enrichir davantage le vocabulaire de l’enfant, car ils racontent des histoires construites avec des phrases élaborées par des professionnels qui s’adressent aux enfants. Certaines histoires sont faites sous forme de poème, de rime, etc. et souvent il y a des répétitions. Ce qui permet à l’enfant de découvrir la richesse de la langue. Les livres et les histoires évoluent en même temps que l’enfant grandit. Des histoires et des images simples pour commencer, et des albums plus élaborés pour les plus grands (cf. article sur les livres).

CONCLUSION

Le langage est donc quelque chose de complexe qui met du temps à se construire. L’évolution de celui-ci est la même chez tous les enfants, mais chacun évolue à son rythme. Les âges précisés ne sont que des points de repères. Pas de panique si votre enfant met du temps à dire ses premiers mots. Certains emmagasinent en effet beaucoup de mots avant de s’en servir. Toute lenteur ou « retard » ne signifie pas qu’il y ait un problème. L’important, et ce qui permet de déceler un problème, c’est la compréhension : si un enfant comprend le sens de nos propos, alors le langage se développe.

Bibliographie – sites internet

Journal des professionnels de la petite enfance, n°94, Mai / Juin 2015, p.58 à 61 « L’acquisition du langage »

https://lesprosdelapetiteenfance.fr/bebes-enfants/psycho-developpement/acquisition-du-langage/ateliers-langage-ce-qui-est-mis-en-place-dans-les-creches

http://naitreetgrandir.com/fr/etape/1_3_ans/langage/fiche.aspx?doc=ik-naitre-grandir-developpement-langage-parole-enfant-1-3-ans

retour aux articles